La vérité sur la disparition de l'accent circonflexe

Publié le par Olivia van Hoegarden

La vérité sur la disparition de l'accent circonflexe

Il était une fois un Y, une voyelle migrante qui allait toujours tête nue, les bras levés au ciel. A juste titre, elle se pensait alphabetienne, Jus Soli oblige, mais s'aperçut, lors d'une période de crise, qu'elle n'avait pas droit aux accents. Elle s'en fut voir le syndicat des belles lettres, sis Quai Conti et gueula : "Je sers la langue française, j'habite dans l'alphabet depuis des temps immémoriaux et je n'ai même pas d'accent, c'est de l'antigrecsiste pur et simple, ma racine est ici ici, il me faut ce couvre-chef de toute urgence." Jean d'O, le plus célèbre des faux culs de poule, émit des "îîî, des ôôô, des âââ, des ûûû, des êêê..." "Cet Y a raison, dit-il devant un aéropage de cacochymes lettrés tout verts, n'ai-je pas fait entrer la première femme sous la Coupole, Marguerite Yourcenar ? Voila une minuscule capitale, binationale, sans qui yaourt, yen, yabon et yakafokon, n'existeraient pas, et qui nous rapporte tant de points au Scrabble. Nous devons lui reconnaître le droit de porter le chapeau chinois, j'en ai parlé il y a longtemps avec Deng Xiao Ping, il est ok pour remplacer les chiffres arbes par des idéogrammes." Il évoqua également Saint Axe, mais fut moins convainquant, rapport à son Deo. On le traita de vieille barrique, de pédé et on l'envoya se faire voir chez les i grecs.

Giscard et Finkelkraut restaient circonperperplexes. On palabra, la vénérable assemblée se grattait le front dégarni à qui mieux mieux. Au plus fort des débats, Hélène Carrère d'Encausse, fidèle à ses idéaux psychorigides, en bouffa même son bicorne. Elle n'en démordait pas : pas de couvre-chef pour le i héllène. "Et pourquoi pas un W avec un accent circonflexe ? éructait-t-elle, le brushing en bataille. Eric Orsenna fit remarquer que cela eu valorisé le logo Volkswagen et qu'on avait eu assez d'ennuis comme ça pendant la guerre. Avec une syntaxe irréprochable, Hélène, claqua la porte devant laquelle elle occupait le poste de secrétaire perpétuel, le tout au masculin, ce qui veut dire qu'on n'est pas débarrassé.

Enfin, après des négociations tendues, les défenseurs de la langue de veau, de la langue de pute et de la langue de vipère lancèrent une pétition sur Change.org. Les résultats dépassèrent de loin la cause de Jacqueline Sauvage et des Orang-Outangs, et même François Hollande fut ému jusqu'aux lunettes, ce que Valeurs Actuelles, Minute et le Figaro ne manquèrent pas de qualifier de "vision à court terme" pour ce sorcier qui avait le pouvoir de faire tomber la pluie, dès qu'il se rendait quelque part. In Fine, c'est lui qui trancha, bien que la guillotine fut abolie depuis l'élection de Badinter. Il conseilla dans sa grande mollesse de ménager la chèvre et le chou, une spécialité française qui devrait être inscrite au patrimoine intemporel de l'Unesco.

Et au lieu de donner un peu à celui qui n'avait rien, on supprima aux autres leur petit acquis social. Egalité, Fraternité, Illettré.

Commenter cet article

lionel Durand 13/01/2017 14:59

les signes diacritiques c'est d'un compliqué ...

murielwiatrowsk 05/02/2016 18:36

<<.....

olivia van hoegaerden 07/02/2016 14:56

^^