Avec" Eaux troubles", Philippe Lafitte plonge dans le microroman

Publié le par Olivia van Hoegaerden

Avec" Eaux troubles", Philippe Lafitte plonge dans le microroman

Le dira-t-on assez ? L'exercice de la nouvelle est périlleux comme le saut dans le vide du plongeur de haut niveau. D'autant qu'on la rebaptise microroman en Suisse romande et qu'on l'inclut dans une collection coup de poing : Uppercut. "Uber Gutt" diraient les Alémaniques, de cette nouvelle nouvelle qui vous percute le menton, et vous envoie KO dans le chaos du ring de la littérature brève. Enfilez votre combi en néoprène pour traverser les flots glacés d'"Eaux troubles", imaginés par Philippe Lafitte.

 

Philippe Lafitte, écrivain et nageur émérite, a relevé le défi d'Uppercut et nous entraîne dans le sillage sulfureux d'une naïade un peu naïve : Mélanie, sorte de Laure Manaudou boîteuse, blessée par la vie, l'amour, perpétuellement en brasse coulée.

 

 

Mélanie, ancien espoir de la natation, handicapée, a trouvé un job à la piscine municipale. Le plus souvent au guichet, elle se synchronise avec Claude, le gérant. Ils crawlent de conserve pour faire fonctionner le bassin où l'on vient se laver des tensions de la semaine dans l'eau bleue et chlorée qui réflète les espérances perdues de quelques personnages en apnée. Horst, un ancien légionnaire ou le souvenir aigu et douloureux de l'ex mari et entraîneur de Mélanie qui la bourrait de coups dans l'eau.

 

Mélanie noie sa souffrance chaque soir. Après la fermeture, la piscine est à elle. Elle y papillonne, elle s'y jette en gracieuses contorsions, fendant le surface turquoise, bras et jambes impeccablement tendus, laissant à peine quelques bulles d'écume témoigner de ses battements de cœur.

 

Mais quel maléfique maître nageur la guette ? Qui menace de la coincer sous la douche ? Qui veut lui crever sa bouée ? Quel chronomètre la rapproche de l'issue fatale ?

 

Un mystère plein de remous, plâne sur la nouvelle-microroman de Philippe Lafitte dont la plume toujours aussi élégante mérite les palmes du succès.

 

Eaux troubles de Philippe Lafitte

Collection Uppercut

56 pages

 

 

 

 

 

Commenter cet article